Vous êtes ici

Les challenges du management

Experts, conflits d'intérêts et transparence dans les prises de décision

Par Sylvain Bourjade (Toulouse Business School) et Bruno Jullien (Toulouse School of Economics) | 06/05/2013

Lorsque les intérêts du décideur et des experts consultés diffèrent, comment parvenir aux décisions les plus efficaces ? Les résultats de notre étude pourraient inciter les décideurs, dont certaines décisions sont prises en faisant appel à des experts, à modifier leurs pratiques.

VIE AU BUREAU - Le Top 5 des mauvaises manières au bureau

Les Echos du 20 décembre 2012/ Par Marie-Sophie Ramspacher et Florian Dèbes

Si on n'a plus le temps, c'est qu'on a trop de charge pour pas assez de ressources ; on n'a pas assez de ressources car on les a réduites pour réduire les coûts. Comment inverser la tendance ? voilà un bon problème de CM2...

Pour remotiver ses collaborateurs en temps de crise, il faut s'engager à restaurer la confiance

       Miroir Social - juin 27 2012 - Alexandra De La Purification/Agence Hic et Nunc

Toujours sur le thème « la motivation au travail » : comment faire évoluer les entreprises vers une meilleure prise en compte des aspirations de chacun et une redéfinition des frontières entre privé et professionnel.

Pour préparer le changement, essayez l'introspection

L'entreprise fonctionne-t-elle par transmission autoritaire - et donc verticale -ou bien sur une base transversale ? Les échanges entre différents niveaux hiérarchiques passent-ils par des messages explicites ou bien, au contraire, implicites ? Les salariés travaillent-ils en solo ou sur un mode de coopération ? Avant de se transformer pour s'adapter à un environnement mouvant, il est rare que les entreprises prennent un temps de pause pour s'interroger sur leur mode naturel de fonctionnement.

Comment réussir une succession managériale ?

Le départ d'un chef est toujours un choc. Soulagement pour les uns, inquiétude pour les autres, la traînée émotionnelle peut durer. Ici, on constate la revanche de ceux qui n'étant pas dans la proximité du sortant voient l'occasion de reprendre le dessus ; là c'est la nostalgie sans fin d'avoir perdu un leader reconnu. Le passé est idéalisé et la nouveauté vécue comme traumatisante. Pour tous, l'enjeu est de trouver ses marques et de comprendre le « mode d'emploi » de l'arrivant.

La politique dans l'entreprise, jusqu'où aller ?

Le ton est laconique : « Nous avons appris que Marc Desgorces Roumilhac, DRH du groupe Marie-Claire, était membre du comité de soutien de Marine Le Pen », ont écrit les patrons de « Marie-Claire » sur le site du magazine, en réaction à un article de presse citant les propos frontistes de leur DRH. « C'est une démarche purement personnelle [...]. Nous respectons toutes les opinions politiques mais celles-ci ne doivent pas et n'ont jamais interféré avec la vie des magazines et de l'entreprise. »

Quand le chef est une patronne

Existe-t-il une façon typiquement féminine de diriger ? La question divise. « La filiale est dirigée par une femme ingénieur rigoureuse, qui sait aussi humaniser les relations », observe Arividya Noviyanto, DRH de Total en Indonésie (3.800 personnes). Comme lui, nombre de salariés placés sous l'autorité de femmes évoquent leur sensibilité et leur style différent.

Pages